Le rêve érotique en islam, l’histoire de Oum Suleym

La pudeur de Oum Souleym ne l’a pas empêcher de poser cette question au Messager, salla llahu alayhi wa salam, cette illustre sahabihat à poser une question qu’aucune autre aurait osé, de quoi il s’agit, on découvre cela toute suite 🙂

Je n’ose pas m’informer sur ma sexualité

Étant sexothérapeute, certaines femmes musulmanes n’osent pas me parler de leur véritable problème, alors elles m’écrivent discrètement, en posant des questions à la 3e personne du singulier, ou envoie une de leurs amies me poser des questions lié à leur sexualité.

Par honte car ce n’est pas des sujets faciles à aborder, sûrement, par pudeur, je ne sais pas, comment définir une telle pudeur alors qu’elle t’empêche de résoudre ton problème…

S’informer à propos d’un sujet que l’on connais pas est normal et naturelle, pour sortir de l’ignorance et car c’est important pour le reste de notre mariage (en l’occurrence concernant la sexualité)

Comment devenir une femme fatale pendant tes rapports intimes sans utiliser d'accessoires

Rejoins ton mini cours offert pour être plus confiante et ressentir plus de jouissance

 pendant tes rapports intimes 

Hidden Content

Qui est Oum Souleym

 Elle s’appelle Roumeyssa ibn Milhane, une des femmes du paradis, une femme extraordinaire (tu verras souvent son nom sur ce blog), une des illustres compagnonnes qui ont soutenues le messager (salla llahu aleyhi wa salam), si tu ne l’a connais pas, je te laisse découvrir son histoire.

Sa pudeur ne l’a pas empêché de poser une question gênante au meilleur des hommes : Muhammad (salla llahu alayhi wa salam)

Elle s’est présenté à lui (salla allah alayhu wa salam), et à commencer par « Allah n’a pas honte de la vérité » pour introduire sa question… Qui était 

« La femme doit-elle prendre un bain rituel si elle a rêvé d’avoir eu des rapports intimes ? »

Il s’agit ici d’un rêve érotique car oui les femmes aussi en font, bien qu’ils soient moins vulgarisés, il répondit donc : « Oui, si elle voit un écoulement » Jusqu’à la fin du récit si tu connais,

Cette femme aussi fabuleuse qu’elle soit à pu interroger le messager d’Allah (salla llah alayhi wa salam) sur une question très intime, malgré sa pudeur.

Ne te prive pas de connaissance utile, profitable et bénéfique par une fausse pudeur qui t’empêche de résoudre tes problèmes intimes, ou de questionner pour t’épanouir dans tes rapports intimes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *