Les fausses couches ou avortements spontanés sont de 2,6 millions par an, et touche une femme sur quatre, beaucoup d’entres-elles traversent ce moment douloureux seule, en mettant de côté leur époux qui la vit aussi. Je reçois Nora du blog Mon Maroc Au Naturel, qui fait parti de ces femmes et elle nous donne quelques conseils pour surmonter cette épreuve à deux.

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Je me présente : Nora, green blogueuse, chroniqueuse et rédactrice Web expatriée au Maroc. Tu peux suivre mes aventures sur mon compte Instagram @mon.maroc.au.naturel et sur mon blog https://monmarocaunaturel.wordpress.com

Aujourd’hui, en tant que femme, épouse et mère, j’ai l’honneur d’être invitée sur le webmagazine de Libassoun pour vous parler d’un sujet des plus importants : la fausse couche et le couple.

En octobre 2018, nous avons dû traverser cette épreuve qu’est la fausse couche, comme beaucoup d’entre nous. Les chiffres sont stupéfiants alors qu’il s’agit encore d’un sujet que l’on aborde peu fréquemment.

Jeunes mariés depuis à peine quelques mois, nous avons accueilli la nouvelle comme nous le pouvions face au manque d’informations et au manque de soutien de la part de nos proches.

“C’est rien, ça arrive à tout le monde !”
“Vous êtes encore jeunes, c’est pas bien grave !”
Autant de paroles blessantes qui ont fait que cette épreuve, nous l’avons vécus seuls.
Lui et moi, un seul et même combat.

Si toi et ton mari faites actuellement face à cela, voici un processus en quatre étapes qui vous aidera à tourner sereinement la page de cette douloureuse épreuve.

Comment faire un massage ovarien pour stimuler ta fertilitè

Télécharge la vidéo offerte pour te faire des massages ovariens chez toi 🙂 

1- Comment accepter sa douleur et celle de son conjoint

Une fausse couche, perdre ce petit être qui grandissait en toi et que tu aimais déjà de tout ton cœur. Tu es effondrée, c’est normal. Il faut accepter d’avoir mal. Mais surtout, il faut aussi savoir accueillir avec soutien et compassion la douleur de ton époux. Ne fais surtout pas l’erreur de le mettre à l’écart ou de minimiser sa peine, lui aussi a perdu un être cher, votre bébé. C’est une épreuve à vivre à deux afin que vous vous en sortiez à deux.

2 – Savoir communiquer est la clé

Après avoir accepter sa douleur et celle de l’autre, il faut échanger sur le sujet. Mettez des mots sur vos sentiments, vos ressentis, votre chagrin afin d’extérioriser votre peine. Chacun réagit au deuil à sa manière. Pour que cette période se déroule dans les meilleures conditions possibles, tu dois en parler avec ta moitié. Tu veux rester seule un moment pour digérer la nouvelle ? Dis lui. Tu veux rester des heures à en parler avec lui ? Dis lui. Il devra t’accompagner du mieux qu’il peut. En échange, tu devras toi aussi l’accompagner dans cette épreuve. La communication est la clé afin de s’en sortir plus forts à deux.

3 – S’informer sur qu’est ce qu’une fausse couche


La grossesse, la fausse couche, l’accouchement, nous sommes tous mal voire très mal informés concernant ces sujets. C’est terriblement dommage. Il faut vous tourner vers des professionnels de santé afin de comprendre ce qu’il s’est passé.
Renseignez-vous ensemble sur ce qu’est une fausse couche, comment cela peut se produire et quelles sont les causes à mettre en place afin de l’éviter.
À titre d’exemple, si la fausse couche s’est produite à cause d’un facteur extérieur, tu l’éviteras la prochaine fois que vous souhaiterez refaire un essai bébé. Pour ma part, j’ai probablement fait ma fausse couche dû à une activité sportive à impacts comme les sauts et les coups.
Il est important d’effectuer ces démarches à deux afin que le couple soit soudé dans l’épreuve et puisse affronter sereinement le futur ensemble.

4 – Ne perdez pas espoir en Allah

Faire une ou plusieurs fausses couches ne veut pas dire que vous n’aurez jamais d’enfants. Loin de là. Beaucoup de femmes tombent enceinte après une fausse couche. Renseignez-vous, informez-vous, entourez-vous de personnes bienveillantes et une fois que vous serez prêts, faites à nouveau les causes pour avoir un enfant.
Si vous êtes musulmans, remettez-vous en à Allah, le Créateur de Toute Chose qui a donné un fils à Zakariyya Alayhi Salam ainsi qu’à Ibrahim Alayhi Salam alors que tous deux étaient à un âge très avancé et que leurs respectives épouses étaient stériles. Invoquez-Le sans relâche et placez votre confiance en Lui. Il vous donnera votre subsistance en temps voulu.

Mes conseils et mon soutien dans cette épreuve

Je vous envoie tout mon soutien et mon courage pour traverser l’épreuve que vous vivez en ce moment : soutenez-vous mutuellement et gardez espoir en un futur heureux par la grâce d’Allah.

Nora B. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *